Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles



CPGE « Lettres et Sciences sociales » - PREPA BL

« J’ai beaucoup apprécié mon passage en classe prépa à Saint François Xavier. Autant sur le plan personnel qu’académique j’en suis sorti enrichi. Faire une classe préparatoire et particulièrement une classe préparatoire BL est structurant pour un étudiant qui aura à suivre des contenus interdisciplinaires plus tard. En école de commerce notamment c’est très simple d’assimiler les concepts de géopolitique grâce aux sciences sociales et à l’histoire. Autre exemple, le marketing est plus simple à appréhender grâce au cours de sociologie. En outre il y a une proximité et une relation de bienveillance entre les élèves et le corps enseignant que je ne m’attendais pas à rencontrer en CPGE. Si je devais résumer mon propos en un mot : donnez vous cette chance. » 
Renaud – Promotion 2018-2019
Ecole de commerce / SKEMA Lille
 
  • 1.    Une CPGE « Lettres et Sciences sociales » (dite prépa BL), qu'est ce que c'est ?
Une CPGE 
Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des formations post-bac de deux ans qui préparent  aux concours des écoles les plus prestigieuses de l'enseignement supérieur. Ces CPGE sont installées dans des lycées.
 

Une CPGE littéraire ouverte aux sciences sociales et aux mathématiques
 

  • Une CPGE littéraire. La prépa BL est une CPGE littéraire puisque la philosophie, le français, les langues vivantes y représentent une large part de l’enseignement hebdomadaire.
  • Cependant, elle se distingue nettement des autres prépas littéraires par son ouverture aux sciences humaines tournées vers la compréhension du monde contemporain et aux mathématiques (bon niveau nécessaire). Les sciences sociales (économie et sociologie) occupent ainsi 6h de l'emploi du temps hebdomadaire, l'histoire 5h, tandis que les mathématiques bénéficient d'un enseignement de 5h hebdomadaires.
 
Une prépa complète et équilibrée

En raison de la pluridisciplinarité très marquée de la formation, la prépa BL est sans aucun doute la CPGE la plus largement ouverte de tous les premiers cycles de l’enseignement supérieur français. En ce sens elle évite une spécialisation trop précoce et permet de continuer à s’intéresser à de nombreuses approches intellectuelles : bien sûr cela plaît beaucoup à de nombreux élèves qui, « bons dans toutes les matières » ne savent pas encore exactement quelle voie professionnelle leur conviendra et qui souhaitent compléter et approfondir d’abord leur formation générale.
 
  • 2.    Les débouchés
Le caractère particulièrement ouvert de la prépa BL se traduit par la variété des débouchés proposés aux étudiants. Cela en fait également une voie privilégiée pour ceux qui souhaitent passer des concours fondés sur la culture générale (type IEP, CELSA, Ecoles de Commerce). Il faut cependant noter que la finalité première de la prépa BL est la préparation du concours des ENS (Ecoles normales supérieures) qui, à l'instar de l'école Polytechnique ou d'HEC, font partie des écoles les plus prestigieuses de l'enseignement supérieur.
 
(1)    Instituts d'Etudes politiques (Sciences Po)
(2)    Ecoles Normales Supérieures (Ulm, Paris-Saclay, Lyon)
(3)    Banque BCE (HEC, ESSEC, EDHEC, etc.) et Banque Ecricome
(4)    Poursuite d'études à l'Université (Sciences politiques, Eco-gestion, Sociologie, Histoire, AES, Lettres, Langues, Géographie, MIASHS)
(5)    CELSA, ESJ, ISIT
(6)    ENSAI, ENSAE,ENSG et écoles d'ingénieurs du groupe GEIDIC
 
  • 3.    Quels sont les élèves de Terminale concernés ?
- Des élèves ayant un bon niveau en Terminale et de fortes capacités de travail
Dans toutes les CPGE, le niveau d'exigence est très élevé en prépa BL. De fait, ce sont les lycéens ayant obtenu de très bons résultats qui sont recrutés par ces formations.
En outre, la diversité des disciplines, l’importance du travail personnel demandé par chacune d’entre elles, la charge de l’emploi du temps hebdomadaire, obligent les élèves à développer une forte capacité de travail et à acquérir des méthodes plus efficaces.
Néanmoins, il apparaît essentiel que les lycéens ne s'autocensurent pas. Il ne faut pas hésiter à déposer un dossier via Parcoursup. Si votre dossier est retenu, c'est que les enseignants ont estimé que vous aviez les qualités nécessaires à la réussite en CPGE.
 
- Des élèves ayant le goût des nourritures intellectuelles
L'enseignement en CPGE est un enseignement de type universitaire, avec une ambition intellectuelle forte. De fait, les candidats doivent avoir le goût pour la réflexion, la rigueur intellectuelle et la culture.
Les futurs étudiants de prépa BL doivent se sentir à la fois motivés par la compréhension des enjeux du monde contemporain (problèmes économiques, sociaux, politiques) et par les subtilités de la pensée philosophique ou littéraire. L'enseignement en prépa BL requiert également le goût de l'abstraction (notamment mathématique).

- Des élèves du lycée général avec un niveau satisfaisant en mathématique
En raison de son caractère pluridisciplinaire et du niveau de mathématique attendu, les bacheliers les plus susceptibles d'intégrer une prépa BL doivent avoir choisi la spécialité mathématique (ou, à défaut, l'option maths complémentaires).

•    la spécialité maths en 1ère est la meilleure des préparations. Idéalement, il faudrait la poursuivre en Terminale. Cependant, nous accueillerons des élèves qui n’auront fait que l'option « maths complémentaires » en Terminale. Il faut alors souligner qu’ils se heurteront à des difficultés en prépa (qu’il s’agisse d’une prépa BL ou d’une prépa commerciale). Il faudra qu’il aient un excellent niveau de « maths complémentaires » et nous regarderons avec attention leurs résultats de première en spécialité maths. Il faut remarquer que nous avons toujours accueilli des étudiants qui avaient fait une Terminale L (littéraire) ou ES (économique et sociale). Ces derniers rencontraient des difficultés en mathématiques, mais celles-ci ne sont pas insurmontables lorsque l'on est pas allergique aux mathématiques. Il faut noter que nous proposons un soutien en mathématique en début d'année afin de remettre les étudiants à niveau.
 
•    Ensuite, nous conseillons, parallèlement aux maths, de choisir la spécialité SES et la spécialité HGSP. Cependant, nous accueillerons aussi des candidats n’ayant pas choisi ces options.
Finalement, ce qui sera décisif, c’est la qualité globale du dossier. Certes, l’option maths est nécessaire, mais ce qui prime c’est l’investissement du lycéen (d’où l’importance des appréciations) et son niveau dans les disciplines enseignées en BL.
En résumé, exceptions faites de la spécialité maths en 1ère et de l’option maths complémentaires en Terminale, on voit donc que le choix de spécialités autres que celles évoquées ci-dessus ne sera pas un obstacle rédhibitoire pour une intégration en CPGE « Lettres et Sciences sociales ».
Au CDI
 
  • 4.    Les conventions universitaires : un parcours sécurisé

Les étudiants des CPGE ont l'obligation de s'inscrire parallèlement en université dans le cadre d'une convention universitaire (frais d'inscription 2020 : 170 €). Cela garantit à l'étudiant un « filet de sécurité ». En effet, à l'issue de sa première ou de sa deuxième année, l'étudiant pourra, sous réserve d'approbation du conseil de classe, obtenir une équivalence pour basculer automatiquement en licence 2 ou en licence 3 dans l'université de son choix, sans avoir à repasser les examens.
 
La CPGE « Lettres et Sciences sociales » du lycée Saint François-Xavier bénéficie de conventions avec les universités suivantes (cliquer sur l'établissement pour lire la convention) :
•    Sorbonne Université (Paris IV – Paris VI)
•    Université Rennes I
•    Université Rennes Il
•    UBO Brest
•    UBS Vannes – Lorient
 
Par exemple, un étudiant inscrit en cumulatif à l'Université de Rennes 2 en faculté d'Histoire pourra entrer directement en L3 d'Histoire à la fin de ses deux années de prépa effectuées à Saint François-Xavier.
 
  • 5.    Que deviennent les étudiants de SFX ?
Conformément aux caractéristiques de la CPGE « Lettres et Sciences sociales », les choix d'orientation de nos étudiants sont très diversifiés. Si 20% d'entre eux décident d'entrer en IEP (concours) en fin de première année, un plus de 50% continuent en deuxième année. En fin de 2ème année, les possibilités offertes sont très importantes. Nos étudiants peuvent intégrer des grandes écoles (Celsa, Ecoles de commerce, ENSAI par exemple), préférer poursuivre en université ou entrer en deuxième année d'IEP.

 

 


Les « plus » de la prépa à Saint François-Xavier :

  • Une prépa « familiale » qui favorise l’émulation et non la compétition 
  • Un accompagnement de chaque élève (orientation, méthodologie, soutien)
  • Un dispositif d’aide à la gestion du stress (cours de sophrologie)
  • Un internat pour les filles (environ 15 places)

 

Dans le cadre d’un partenariat entre la CPGE du lycée St François-Xavier et l'université espagnole Saint Jacques de Compostelle (Galice), chaque année, pendant 2 à 3 semaines, un groupe de nos étudiants de première année peut partir en immersion afin de perfectionner son niveau de langue.A St Jacques de Compostelle

Proposition d'activités sportives :

En Sport